Tomassenko – Sans voix en l’air associe le son intimiste du trio avec la dynamique des grandes formations, le chant polyphonique avec la fanfare.

Quatre dynamiques qui alternent ou se complètent. Chanté essentiellement en français ou dans une langue inventée, jouant sur les sens et les mots, le répertoire et l’association des instruments avec les voix polyphoniques, brise les codes en associant des genres musicaux inhabituels, passant du jazz à la chanson, du chant chorale à la mini fanfare, ou mixant ces quatre styles pour proposer une musique très singulière et personnelle.

On y parle de trois fois rien, de souris dans le maquis, de notre souci d’échelle dans les étoiles, du loup, d’une Reine qui s’appelle Claude, de séisme, des affaires à faire et de celles à faire faire, de nos houles qui défilent, et du vélo aussi, le mien, qui couine.  

Avec :

Catherine Delaunay : clarinettes, xylophone, scie musicale / Pierrick Hardy : guitare / Marie Ghitta : violon alto / Pauline Leblond : trompette / Jordi Cassagne : contrebasse / Lydie Thonnard : flûte / Olivier Thomas : chant lead

Et, au chant polyphonique : Wenke Minne, Ségolène Neyroud, Fantine Baonville, Sara Moonen, Lydie Thonnard, Florence Meessen

Composé et écrit par Olivier Thomas / Arrangements orchestre : Catherine Delaunay / Arrangements voix : Olivier Thomas

La formule est souple. Certains concerts se regroupent autour des chanteuses avec deux musiciens accompagnants (pour une représentation plus a cappella), ou à l’inverse, les musiciens avec Olivier Thomas. Elle peut également servir de base à des projets plus importants et participatifs, avec un répertoire commun à d’autres formations.

Une musique enregistrée sur le CD Dix souris dans le maquis, entourés de jeunes musiciens et chanteuses talentueux.