Tomassenko – Le singulier des pluriels – 1996

Le singulier des pluriels, avec tous ces musiciens dont je rêvais. J’étais parvenu à convaincre Stéphane. J’avais dit à Véro, Stéphane va venir à la maison écouter mes maquettes ! Stéphane ? C’est qui ? Mais enfin ! Toi qui aime le théâtre, c’est comme si Michel Piccoli venait dans trois heures ! Alors on a beaucoup rangé, beaucoup nettoyé, et j’avais tout prévu à boire. Café, thé, jus, bière…. « Juste un verre d’eau ça ira », j’ai souris bêtement. Il en a parlé à Michel, qui a dit oui, et quand il y a Stéphane et Michel, tous les autres disent oui. Et j’ai nagé avec mon incompétence au milieu de tous ces artistes admirés.    C’était le premier, tous les espoirs, toute la force et l’inconscience du premier jet, enregistré d’ailleurs au studio Jette. Ce qui n’a pas un rapport immédiat, si ce n’est trois lettres communes, et une action similaire.

ECOUTER et ACHETER L’ALBUM

Avec :
Michel Hatzigeorgiou : Basse
Stéphane Galland : Batterie
Michel Seba : Percussions
François Descamps : Guitare
Joe Higham : Sax alto
Jeroen Van Herzeele : Sax Ténor
Michel Paré : Trompette
Nicolas Thys : Contrebasse sur 5-9
Olivier Thomas : voix, xylo, guimbardes, likembé, grelots, radiateur
Arrangements : François Descamps et Olivier Thomas
Textes et musiques : Olivier Thomas